Belle expérience très touchante lors des vacances

Avant de vous parler de mon expérience sur la joie de ressentir
la réussite chez l’autre, j’aimerais vous situer le contexte :

Cette année Guillaume et moi avons décidé de passer une
semaine de repos, ensoleillée, tranquille et sans ordinateur.

Notre destination : l’oasis de Zarzis au sud-est de la Tunisie
avec ses plages magnifiques et la douce mer Méditerranée.

Le tourisme est, avec la plantation d’oliviers et de dattiers,
la source principale de revenus.
(les dattiers sont surtout sauvages, leurs dattes sont plutôt
pour les animaux, car pas de bonne qualité)

Il n y a pas grand chose à visiter à part des marchés, un musée,
un village de potiers, une synagogue.
Voici quelques images :

la plage à l'hôtel

la plage à l’hôtel

vendeur d'amandes fraîches

vendeur d’amandes fraîches

le musée de Guellala

le musée de Guellala

la cour intérieure du musée

la cour intérieure du musée

le potier berbère dans sa boutique

le potier berbère dans sa boutique

la visite d'une ancienne synagogue

la visite d’une ancienne synagogue

Maintenant place à ma belle expérience vécue :

J’étais assise tranquillement sur ma chaise longue à la plage en
observant les diverses activités qui s’y passaient.

Mon regard a été attiré par un vendeur local sur le bord de plage.
En général ils n’ont pas le droit de s’approcher des touristes,
ils restent alors sur l’espace libre d’accès pour tout le monde, près de l’eau.

Il s’agissait d’un vieux monsieur tunisien, avec un pantalon sarouel traditionnel
du pays et un chapeau en paille, qui essayait de vendre des paréos.

vendeur_plage

Exemple d’un vendeur : ce n’est pas lui, mais pour vous donner une idée

Il sortait de ses sachets les foulards, l’un après l’autre, et les laissait
se déployer dans le vent, en les tenant par un bout.

Les gens pouvaient ainsi bien voir les différents motifs,
même à une certaine distance.

Mais de toute la plage, personne ne s’approchait pour lui en acheter un.
Cela m’a fait quelque chose, ainsi qu’à Guillaume, mon compagnon.
Nous nous sommes dits, on va faire et expérimenter
quelque chose, car moi non plus, je n’avais pas l’intention de lui acheter des paréos.
J’en ai déjà tellement.

J’ai donc appelé mes guides de lumière, mes guides spirituels dans
l’invisible et j’ai demandé leur aide, que cet homme puisse vendre
au moins quelques uns de ses paréos.

2 des paréos achetés

exemples de paréos proposés

Quant à moi, je me suis concentrée et j’ai envoyé tout mon amour
à cet homme et à ses deux paniers plein de foulards.

5 minutes passèrent, 10 minutes puis un quart heure. Rien ne se passa.
J’étais déçue et ai encore dit à Guillaume, « ça ne marche pas mes trucs ».

Tout d’ un coup, une dame lui acheta 3 paréos.
J’étais déjà hyper contente.
Mais cela ne s’arrêta pas là, il y avait de plus en plus de femmes qui
s’approchaient pour lui acheter des paréos.
Il était à présent entouré d’un bon groupe qui lui acheta ses grands foulards.
Cela a réchauffé nos cœurs. Je sentais une grande joie.

Du coup je me suis aussi dit, je pourrais lui acheter l’un ou l’autre paréo
pour ma famille et mes copines.
Je lui en ai finalement acheté 7 pendant que Guillaume cherchait l’argent
dans notre chambre et j’ai discuté avec lui.

Il était content il m’a dit que les bonnes affaires d’aujourd’hui
lui permettrait de se reposer l’après midi, car il était en période de ramadan
(pendant un mois on ne mange pas et on ne boit pas de toute la journée
jusqu’au coucher du soleil).
Il m’a raconté plein d’autres choses encore
que j’ai eu du mal à comprendre, car il ne connaissait pas beaucoup de
mots en français.
A la fin, il a pris mes mains dans les siennes, on s’est regardé dans les yeux,
et j’ai vu sa belle âme et son grand cœur.

J’ai été profondément touchée et lui aussi.

Cette expérience m’a comblée pour toute la journée et
une fois de plus je me suis rendue compte que nous sommes tous liés,
et que ce que nous faisons à l’autre, nous le faisons aussi à nous même .

Bien à vous,

Anneliese

Articles similaires

Articles les plus populaires

6 réflexions au sujet de « Belle expérience très touchante lors des vacances »

  1. Quelle belle expérience et là tu vois le résultat en direct… c’est merveilleux et ça donne chaud au coeur. Des fois j’ai la même réflexion que toi en faisant une expérience, je me dis aussi « tu vois ça ne marche pas » mais alors je me remets en question et me dit « c’est pas la bonne manière » ou « c’est pas la bonne pensée ». Je travaille sur moi pour lâcher prise, c’est pas évident car il faut retravailler l’éducation qu’on a reçu. Mais j’ai l’impression d’avoir déjà beaucoup avancé ces dernières années et ça grâce à toi Anneliese. Merci

  2. merci le duo pour votre envoi et le partage que vous occasionnées, de plus en plus consciente que nous sommes bien liés dans ce petit monde, en être sensibilisé c’est bien, en faire l’expérience et le désir de vibrer avec, en est une autre, nous progressons toujours!
    merci à vous

  3. Le récit de ton expérience me fait plaisir Anneliese, et tu racontes bien, avec tes jolies illustrations !

    Moi aussi j’aime bien soutenir les personnes comme le vieil homme dont tu parles, et je pense aussi que nous sommes tous liés.

    Bonne journée,
    Valérie

  4. Bonsoir Anneliese,

    J’ai les larmes aux yeux en lisant la belle expérience de Tunisie, pays qui m’avait séduite il y a quelques années… Moi aussi je fais des choses comme ça, mais pas systématiquement, je vais y penser plus souvent désormais… MERCI de nous rappeler que OUI, nous sommes tous liés!

    Fabienne <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *