Constellation familiale et avortement

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L‘avortement chez la femme déclenche souvent des
sentiments de culpabilité et de honte plus ou moins forts.

Je sais de quoi je parle, ayant moi-même fait cette
expérience  douloureuse. Je ne pouvais parler de
cet événement à personne pendant environ 10 ans
jusqu’au jour où j’ai pu régler ce traumatisme par
le moyen de la constellation familiale.

Ce que que je constate aussi souvent dans les constellations
familiales, c’est que l’avortement est inconsciemment la cause
d’une rupture du couple. Cela se produit si les partenaires
n’ont pas porté ensemble cet événement, qu’ils n’ont pas
pris ensemble la responsabilité.

C’est donc important de prendre conscience de l’impact
sur notre vie d’un avortement avec lequel on n’est pas
encore en paix, que l’on a refoulé.

Aujourd’hui, en lisant un livre j’ai trouvé
une autre approche, un autre regard très intéressant
concernant l’avortement.

Voici un petit extrait de ce livre :

« Les grossesses indésirées :
Dans les grossesses indésirées, c’est comme si le corps
de la femme était directement connecté à la façon dont
la mère avait fait ses enfants.
La femme <tombe> enceinte à l’âge où sa mère l’a été
pour elle ou l’a été pour ses frères et sœurs, ou bien quand
elle a rencontré un amant, ou s’est séparée du père de ses
enfants, bref en tout état de cause, à la date anniversaire
d’un fait marquant de sa vie de femme.

Être enceinte exprime alors une répétition généalogique et
l’interruption de grossesse va tenter de l’en dégager
pour pouvoir naître à elle même »

(Personnellement, je suis d’avis que l’influence va même
au delà de la mère, jusqu’aux ancêtres féminines)

Ce livre a été écrit par Dr Danièle Flamenbaum,
une gynécologue et acupunctrice,
avec une approche transgénérationnelle.

Elle explique entre autres comment les femmes construisent
leur sexualité, la place qu’y tient la mère, pourquoi le plaisir ou
le désir sont souvent si peu au rendez-vous.

J’ai beaucoup aimé cette approche transgénérationnelle,
qu’une femme médecin s’ouvre à cette approche et
confirme l’influence des mémoires des ancêtres
à travers son expérience avec ses patients.

C’est un livre que je peux conseiller,
 aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

Femme désirée, femme désirante
Dr Danièle Flamenbaum
Petite bibliothèque Payot

Bien à vous et bonne découverte,

Anneliese

Articles similaires

Articles les plus populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *