Être au lieu de Paraître

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour,

Nous vivons dans une période intense,
beaucoup d’entre nous se sentent bouleversés,
confrontés à leurs schémas et à leurs souffrances.

Two masks
       Ne portons-nous pas souvent des masques pour nous cacher ?

J’ai l’impression que nous ne pouvons plus mettre
de couvercles et que c’est l’heure de faire face
à tout cela.

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me
concerne, je suis confrontée à cela.

J’ai la sensation que toutes les choses auxquelles
je suis profondément attachée et identifiée s’écroulent
comme un château de cartes.

Les thèmes concernés sont : la famille,
le contexte professionnel, les états physique et émotionnel.

Mais à l’intérieur de soi, il y a des mécanismes puissants
à l’origine de la souffrance vécue dans la réalité extérieure
qui émergent de l’inconscient.

Oui, nous sommes bien co- créateurs de notre réalité,
en interaction avec les autres.

Les mécanismes que je contacte sont
l’accusation – la culpabilité – l’autopunition, 
le mécanisme victime – bourreau,
le mécanisme impuissance – pouvoir

Ce n’est pas rien tout ça, mais vouloir
les effacer ou les refouler, cela  ne marche pas du tout.

Il faut les accepter, les intégrer, comprendre pour
quelles raisons ils sont là et en quoi cela nous rapporte
inconsciemment.

C’est rare que ce travail se fasse en une seule fois,
souvent, on avance pas à pas.

Personnellement, en travaillant sur mes thématiques,
j’ai eu à nouveau eu de belles prises de conscience.
J’ai sûrement expérimenté dans mes différentes existences
l’accusation et la culpabilité sous toutes ses formes,
ainsi que la douleur qui en découlait.

Grâce à cela, j’ai appris à sortir à chaque fois un peu plus
du jugement,  à devenir plus tolérante.

J’ai compris que la culpabilité est un moteur fort pour évoluer
et s’améliorer.

Ces prises de conscience ainsi que le fait de voir les bénéfices
de ces schémas limitants m’ont aidé à lâcher la lutte et
à rentrer dans un processus d’acceptation et de compassion.

Le travail sur soi, l’acceptation de nous-même avec tous nos aspects
négatifs et positifs nous permettent de laisser tomber nos masques,
nos schémas, nos mécanismes de défense, pour être de plus en plus
nous même et  d’Être au lieu de Paraître.

Happy kid playing with toy airplane
     L’enfant, encore en contact avec son Être et ses Rêves

 

Articles similaires

Articles les plus populaires

Une réflexion au sujet de « Être au lieu de Paraître »

  1. Très intéressant et très juste. La société dans laquelle nous vivons va tellement vite et demande toujours plus. Mais en prenant conscience de tout cela peut-être arriverons-nous à changer notre façon de voir la vie en enlevant nos masques qui à un moment donné tomberons.

    Marie-Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *